♒ Les eaux du Revest - Le lavoir de Dardennes


Article de Roland Vernet publié dans le bulletin Numéro 31 de la société des Amis du Vieux Revest et du Val d'Ardène  (novembre 2001)


Edouard Fousse, qui fut conseiller municipal et correspondant de presse, nous a présenté le lavoir de Dardennes le 19 février 1974 et le 5 août 1978. Le texte suivant rassemble les éléments essentiel des deux articles.


LAVOIR PUBLIC , c'était l'inscription qui figurait sur ces bâtiments. Chaque village, chaque quartier des villes en possédait au moins un. Le lavoir de notre hameau de Dardennes est du style classique. Il a été bâti en 1906, Depuis de nombreuses années, il fait partie du troisième âge. Il se porte très bien. Il a le rare privilège d'être un des rares, très rares lavoirs à subsister.


Il possède deux bacs : un pour le lavage,l'autre pour le rinçage Les appuis sont en belle pierre de taille, en provenance des carrières de Tourris dont la renommée a dépassé les limites de notre pays. Actuellement, ces pierres sont polies, lustrées même , les poignets de toutes les blanchisseuses qui sont passées à ce lavoir y ont participé. Le dallage du sol est entouré d'une murette de 1,50 m de hauteur en petites briques de 0, 10m, avec ouverture d'accès de deux mètres côté rue. A l'intérieur, dans un angle, se trouvait le foyer pour faire bouillir la lessive. La toiture en tuiles plates est à quatre pentes. De solides madriers supportent une superbe et solide charpente. En 1974, la couverture était encore d'époque.


Pour construire ce lavoir public à Dardennes, la municipalité avait acheté en 1905, pour son implantation, une parcelle de terrain de 50 mètres carrés en bordure de l'embouchure du ruisseau de Malvallon, sur la rivière Le Las, d'un côté, et l'accotement de la rivière de l'autre. Pour cette construction, la municipalité avait reçu en 1906 une subvention de cent cinquante francs, le prix du lavoir étant de 888,04 F.


Il est alimenté par une petite source à débit constant dont l'origine se trouve dans le ruisseau de Malvallon, à 500 mètres environ du lavoir. L'eau arrive à jet continu jusqu'à une vasque, côté ouest,et s'écoule dans le bassin. Ce qui permet d'avoir l'eau courante pour laver le linge. Car malgré le règne de la machine à laver il y a encore en 1978, surtout à la bonne saison, des lavandières qui aiment à venir frotter et battre leur linge sur ces belles pierres au plan légèrement incliné. eue d'histoires pourrait nous conter ce vieux et sympathique lavoir du hameau de Dardennes qui a 72 ans,.


♒♒♒♒♒♒♒♒

Délibérations du conseil municipal du Revest concernant le lavoir de Dardennes


Recherches effectuées par Charles AUDE publiées dans le Bulletin N°16 de la Société des Amis du Vieux Revest et du Val d'Ardène.


  • 7 juin 1891 : les habitants de Dardennes demandent l'installation d'une fontaine au hameau. Le maire BElLON dit que les eaux de la Foux ayant été distribuées, on fera venir celles des Escruvielles.
  • 27 décembre 1891 : vote des crédits pour cette fontaine.
  • 28 mai 1905 : une pétition réclame un lavoir à Dardennes. On prévoit au budget additionnel 1905, 600 francs pour achat du terrain et construction.
  • 30 juin 1905 : rapport des Ponts et chaussées, le devis est de 1100 francs (report de 500 francs de crédits supplémentaires).
  • 20 novembre 1905 : prévision de l'adjudication 14 juin 1906 : les travaux sont terminés.
  • 1 juillet 1906 : contestation de Mr DAURY, propriétaire du terrain des Escruvielles qu'il a acquis de Mr BElLON et sur lesquelles a été creusé le puits de captage des eaux. Il se désistera en 1907.
  • 7 mars 1909 : la couverture du lavoir est estimée à 880 francs.


Source : Société des Amis du Vieux Revest et du Val d'Ardène


Index |Info | Permalien | PDF