Carte de vigilance météo

Cette grande propriété revestoise est à vendre

Grands espaces
Calme et verdure
Au pied du Mont-Caume
Vue panoramique sur le village
et la vallée de Dardennes



Cliquer sur l'image pour la voir en plus grand
Pour plus d'info, écrire au site
en cliquant là >>>

♖ Les AVR ont 30 ans !!!


30e Anniversaire des Amis du Vieux Revest

☥ Cultes et religions - Notre-Dame de Pieloun


Tout en haut de la colline de Costebelle, se trouvent les ruines de la chapelle Notre-Dame de Peillon. Elle est dressée sur une parcelle communale, mais enclavée et aucun accès n'a pu être négocié depuis la fin de la guerre pour les processions et l'entretien. Actuellement l'accès depuis l'avenue de Lattre de Tassigny est confidentiel et n'est pas entretenu. Il traverse une propriété privée et le passage n'est donc pas autorisé.

Accès Notre-Dame-du-Peiloun


Une association a été créée pour la restauration de la chapelle, mais à ce jour elle n'a rien su obtenir. Que savons nous de cette chapelle ?


Notre-Dame de Peillon vue aérienne


L'abbé Eudes, curé de Noël 1943 à Noël 1986, avait dès son arrivée au Revest, repris les processions abandonnées depuis des siècles. En particulier celle de Notre-Dame de Pitié, ancienne chapelle des Pénitents Gris (également appelée Notre-Dame de Peillon) au sommet de la colline de Costebelle. L'abbé Eudes raconte dans ses souvenirs : 


"Sur la colline de Costebelle, campagne du Dr Gineste, il y avait une chapelle : N.D. de Peillon ; 1944 au Revest, bombardements le jour du 15 août. Vœux à ND de Piété : rebâtir la chapelle si le village sort intact de la guerre. Le matin du dimanche après le 15 août, arrivent par Montrieux 3000 soldats. Toute la nuit, le village est resté sous le tir des batteries de Malbousquet. Le village est resté sauf. Mais pour réparer la chapelle en 1950, il fallait 15 millions. Alors comment faire ?

En 1970, maman m'a payé le voyage à Jérusalem. Quand on sort de l'église de Bethléem, les cloches jouent l'Ave Maria de Lourdes (grande émotion). Alors, j'ai trouvé : changer le vœu de N.D. de Peillon - étude à projet : nous gardons la cloche du Revest (qui fut fondue en ayant vendu le trésor du Revest. Aujourd'hui, à la sacristie, il reste du trésor quelques bagues, valeur 1950 = 30,00). Avec la cloche du Revest, on a ajouté 3 cloches pour faire la sonnerie de l'Ave Maria : 7H., 12H., 19H. Ce n'est pas le seul, mais un des rares villages de Provence, où sonne l'Angélus chaque jour avec l'Ave Maria de Lourdes. Mais il faut le rectifier, l'harmoniser, régler, l'adapter aux changements d'heure. A la chapelle N.D. de Peillon, les gens viennent prier pour demander la pluie."


En 1987, Charles Aude écrit : Nous aimerions également reconstituer le sens de la dévotion à Notre-Dame de la Pitié, le pourquoi de son implantation au sommet de la colline de Costebelle et savoir d'où. vient ce terme de "peilon" dont on la désigne. À ce propos et cela nous parait un indice fiable qu'il faudra recouper avec d'autres (grâce aux cadastres, peut-être), l'inventaire sommaire des archives du Revest antérieures à 1790 signale pour l'année 1666 "la remise au recteur de la chapelle Notre-Dame de Pitié, sise au collet du pay 1ong", d'un calice avec patène en argent pur etc"


C'est tout ce que nous pouvons dire en l'état de la chapelle Notre-Dame de Peillon.


Voici comment en octobre 2006, le journal communal annonçait la création de l'association de sauvegarde.

Journal communal octobre 2006

Photo dans Journal communal octobre 2006


Sources :
  • Bulletin des Amis du Vieux Revest N°5 de juin 1987
  • Article de Pierre Trofimoff sur l'abbé Eudes (Semaine Provence, 9 janvier 1987)
  • Notes de l'abbé Eudes sur son séjour au Revest (Noël 1986)
  • Association Notre Dame du Piéloun pour la sauvegarde de la Chapelle du Piéloun
  • Journal communal du Revest-les-Eaux N°22 d'octobre 2006

Index |Info | Imprimer | PDF | Permalien