Carte de vigilance météo

Cette grande propriété revestoise est à vendre

Grands espaces
Calme et verdure
Au pied du Mont-Caume
Vue panoramique sur le village
et la vallée de Dardennes



Cliquer sur l'image pour la voir en plus grand
Pour plus d'info, écrire au site
en cliquant là >>>

♖ Les AVR ont 30 ans !!!


30e Anniversaire des Amis du Vieux Revest

🏫 L'école au village - Institutrice et directrice d'école au Revest


Institutrice et directrice d'école au Revest il y a trente-cinq ans


Texte manuscrit d'Yvette Roché pour l'exposition de 1988 sur les photos d'école au Revest.
Source : bulletin n°8 de 1988 de la Société des Amis du Vieux Revest et du Val d'Ardène


Je ne suis restée que huit ans, directrice de la petite école du Revest, de 1953 à 1961, mais je garde de ces années, un merveilleux souvenir, car pour la première fois, et la dernière aussi, ma vie allait se trouver mêlée à toute la vie d'un village.


En 1988, les enfants d'âge scolaire, auront certainement beaucoup de peine à imaginer ce qu'était la vie au Revest et à son école, il y a trente-cinq ans environ. Ce n'est pas bien loin, trente-cinq ans en arrière, mais quelle évolution en si peu de temps ! presque une révolution ... et cette révolution, j'ai eu, avec beaucoup d'entre vous, la chance de la vivre.


En me retournant vers ce passé déjà lointain et si proche cependant, je me souviens de notre petite école de village. Elle n'avait pas de chauffage central, pas de cantine, encore moins de car pour amener les enfants à pied d’œuvre. Et quand je pense aux cabinets !... Je vous en reparlerai ...


Eh bien ! même sans tout cela, elle était jolie notre petite école, si jolie ! Dès le printemps, son tilleul nous donnait une ombre incomparable, et il sentait si bon au mois de juin ! Il y avait encore un figuier dans la cour, et les matins d'hiver, les chats frileusement couchés sur leurs branches nues se chauffaient aux premiers rayons du soleil. Dès le mois d'avril, tous les cerisiers de la prairie qui bordait l'école nous offraient leurs immenses bouquets de fleurs : c'était féérique. Et les barres du Mont Caume s'illuminaient chaque matin au soleil levant, que pouvait-on imaginer de plus beau ?


Lorsque je suis arrivée au Revest, on n'avait rien dans notre petite école, que de vieux bancs usés par des générations d'aînés, le vieux tableau noir et des livres qu'on trouverait bien démodés aujourd'hui. Mais avec si peu, tous les enfants apprenaient à lire et bien plus encore ... et peut-être plus qu'aujourd'hui ? va donc savoir ...


Et je crois qu'ils étaient heureux ... ça, ce sont eux qui vous le diront.


Mais ce qui est sûr, c'est que moi je l'étais heureuse, et je crois bien qu'ils l'étaient aussi.


Texte manuscrit d'Yvette Roché pour l'exposition de 1988 sur les photos d'école au Revest.
Source : bulletin n°8 de 1988 de la Société des Amis du Vieux Revest et du Val d'Ardène



Index |Info | Imprimer | PDF | Permalien