🏫 L'école au village - La fête à l'école



Quel beau et bon souvenir, je garde aussi, des fêtes scolaires !Quel travail, toutes ces répétitions, ces costumes et accessoires confectionnés entièrement à l'école, tissus satinés et papier crêpon multicolore, achetés avec l'argent de la Coopérative scolaire, afin que les mamans n'aient rien à dépenser ou presque. Dans de nombreuses familles, on disposait de beaucoup moins d'argent qu'aujourd'hui.


Mais ce travail se faisait dans la joie. Pendant deux semaines environ, tous les soirs après le souper (comme on dit chez nous), les mamans et les jeunes grand-mères venaient m'aider à faire les costumes. Elles étaient nombreuses à consacrer une partie de la nuit à l'école, mais c'est Mme Meiffret, Mme Brochen, Mme Musquin que je revois plus particulièrement, peut-être parce qu'elles ne sont plus. Mais on est toujours là tant qu'on vit dans la mémoire de quelqu'un.


Nous cousions en bavardant de tout et de rien. Des robes de fée, de princesse, aux couleurs chatoyantes, naissaient sous leurs doigts pour leurs chers petits. Des coquelicots, des boutons d'or, costumes d'un soit en papier crêpon rutilant dansaient sur des fils tendus dans la classe. A minuit, j'allais chercher le café pour nous tenir en éveil, car il fallait que tout soit prêt le jour dit.

Et tout était prêt, grâce à ce travail collectif qui devenait une joie et dont chaque soir nous nous faisions une fête tant nous étions bien ensemble. Je pourrais vous parler longtemps encore des distributions de prix présidées par Monsieur le Maire, du village tout entier venu applaudir les enfants, du dévouement et de la gentillesse de tous, ces soirs-là.



Texte manuscrit d'Yvette Roché pour l'exposition de 1988 sur les photos d'école au Revest.
Source : bulletin n°8 de 1988 de la Société des Amis du Vieux Revest et du Val d'Ardène


Index |Info | Permalien | PDF