🏫 Municipalité - Classement des archives de la commune


Source : Texte de Jean Meiffret, publié dans le Bulletin N°9 de septembre 1988 de la Société des Amis du Vieux revest et du Val d'Ardène


Les archives d'une commune sont la mémoire écrite de la vie de tous les jours, depuis souvent très longtemps. Il faut donc périodiquement les traiter, c'est à dire les classer dans un ordre déterminé qui est commun à toutes les communes de France.


Pour le Revest, les archives antérieures à 1790 avaient été classées au début du siècle par un archiviste départemental, depuis plus grand chose n'avait été entrepris et il fallait bien un jour tout reprendre. Lors d'une réunion des Amis du Vieux Revest, il avait été décidé de reprendre ce travail, Charles Aude fut délégué pour voir avec les services de la mairie la possibilité d’un local assez vaste pour pouvoir trier tous ces papiers durant quinze jours au moins.


La cantine scolaire de 1a maternelle du village était libre durant les vacances de Pâques, elle nous fut allouée, nous pouvions commencer.



Mardi 5 avril (1988) :
Temps pluvieux; dès 8h30, nous nous retrouvons à trois dans la cantine (Charles Aude, Mme Roché et moi-même). Les employés municipaux viennent de descendre des combles 26 gros sacs en plastique et une dizaine de cartons pleins à craquer, il y a de quoi être abasourdis !


M. Sauvaire, 1° adjoint, nous a fait apporter des tables tréteaux qui vont bien être utiles. Premier constat : tout a été mélangé lors du transport dans les sacs. 


Nous décidons de procéder au tri en quatre périodes:
- les archives avant 1790
- les archives de la période de la Révolution
- les archives jusqu'en 1945
- les archives depuis 1945


A 9h30 Charles Aude nous quitte et nous attaquons le 1er sac. Au rythme de l’horloge, nous trions. Au rythme des éternuements, nous trions ! A midi, nous en avons fait dix  de sacs.
Reprise à 14h, peut-être plus lentement, mais l’ordre commence, on y voit plus clair, au sens propre et au figuré
A 18h, terminé pour aujourd’hui, nous en avons fait la moitié, bravo !


Mercredi 6 avril :
Encore pluvieux, du temps à trier les archives. Petit à petit, sacs et cartons se vident et les papiers s'empilent sur les tables.
Série CC, série FF... etc... l630, l789, l660, l943,  que de dates !
Nous mettons de côté dans une chemise quelques archives scolaires qui serviront à illustrer l'exposition de photos de l'école du Revest.


A midi, tous les sacs et cartons sont vides, il faut classer maintenant par séries. On avance beaucoup plus lentement, mais quelles découvertes ! " Droits d'octroi, droits de pacage, procès, bulletins de conseils de ville, rapports avec les administrés, etc ..."
A 16h, nous avons la visite de monsieur le Maire, très satisfait du travail entrepris et qui évalue l'ampleur du travail restant à abattre.


Jeudi 7 avril :
Repos. On s’oxygène ?


vendredi 5 avril :
Mme Roché, seule sur la brèche et avec sa belle écriture d'enseignante fait un classement important en ouvrant des chemises par thèmes : bois, forêts, sources, écoles, mairie ...


Du samedi 9 avril au jeudi 14 avril, on continue.


Vendredi 15 avril :
On commence à faire des cartons inventoriés.


Samedi 16 avril :
On commence à manquer de cartons d'emballage mais nous sommes heureusement sauvés par les employés municipaux qui vont nous en chercher.
A midi, tout est rangé dans 46 cartons avec un inventaire provisoire. Lorsqu'un local définitif sera affecté, on pourra tranquillement reprendre carton après carton et classer par séries légales avec inventaire définitif la mémoire du Revest !


Lundi 18 avril à 8h30 ;_
Les petits écoliers rentrent dans leur école. Qui pourrait leur dire ce qu'a contenu leur cantine durant une quinzaine de jours !
Tous ces papiers jaunis qui parlaient de leurs ancêtres, de leur vie de tous les jours, des difficultés des anciens maîtres d'écoles et de bien d'autres choses encore.
Bientôt, dans un an, dans deux ans, dans dix ans, ils pourront lire tout cela eux-mêmes. Nous leur avons ouvert le sillon !


Merci de nous avoir accordé cette joie.


Jean MEIFFRET