☥ Cultes et religions - Les oratoires du Revest



Source : texte de Charles Aude, publié dans le Bulletin N°9 de septembre 1988 de la Société des Amis du Veux Revest et du Val d'Ardène



Dans la plaquette Le REVEST en Provence ou notre village en 1900 parue en 1976, j'écrivais ceci:

Il y avait au Revest deux oratoires situés au quartier du Pilon d'où partaient jadis des processions vers la chapelle "Notre Dame de Peilon". Les oratoires évoquent des générations pleines de foi qui ont passé, en les fleurissant et en invoquant leur saint protecteur. Cette foi n'a pas disparu et il n’est pas rare aujourd'hui encore de voir une offrande de bouquets pour un vœu formulé ou exaucé.


Promeneurs, cueillez des fleurs des champs et fleurissez-en ces oratoires nos ravissants chemins de Provence.


Pour ceux qui voudraient profiter des belles journées d'automne pour aller flâner aux abords des oratoires du Revest, je souhaite indiquer ces précisions qui m'ont été fournies en 1982 par Mr Louis JANVIER. C'est une manière pour nous de rendre hommage aujourd’hui à celui qui, disparu depuis plus de quatre ans, était un spécialiste du patrimoine varois :


Il y a cinq oratoires au Revest. Y compris deux au départ de l’ex-chemin de 1a chapelle du Peilon (N. D. de Pitié) :


Oratoire Saint-Éloi :
Au lieu dit Malvallon, au-dessus des carrières, sur un rocher, au bord du sentier Le Revest-les Marlets. Restauré en 1964 par les Amis des Oratoires, sur la demande de Mr JANVIER. (Mr Franzolini, maçon). Pilier cylindrique en moellons. Niche en cintre surbaissé. La statuette de N. D. de Lourdes et la croix de fer ont été volées.


Oratoire Notre-Dame :
En contrebas du C.D. 846 (route de Toulon), sur le chemin conduisant à la propriété Mastaba, quartier du Pilon, au milieu des oliviers et des cyprès. Restauré en 1938 et 1970. Une statuette de Notre-Dame de la médaille miraculeuse y a été placée par les soins de Mr JANVIER en 1964. Pilier en pierres, niche ogivale avec grille en croix, toit à rebord, en tomettes rectangulaires, épousant la forme de la niche.


Oratoire Saint-Christophe :
Même lieu que le précédent, à quelques mètres devant lui. Ces deux oratoires faisaient partie d'une série qui commençait ici sur un chemin montant à 1a chapelle disparue de Notre-Dame de Pitié. Presqu’entièrement reconstruit en 1973 par les soins de Mme de DECKER née
PYGUILLEM avec l'aide de Mrs FIORE et GRAZIANI. Béni par l'abbé EUDE le 21 juillet 1973 en présence du maire et de nombreuses personnalités. En pierres, trois niches ogivales de différentes dimensions dont l'une contient la statue en pierre du saint patron de la localité et des voyageurs, par Mrs BOTTO et DIONISI. Toit quasi-plat surmonté d'une croix de fer ancrée... La deuxième niche est en principe destinée à abriter une statue de Saint-Jacques le Majeur, patron secondaire du bourg.


Oratoire Saint Pierre :
Quartier de "l'ouratori". En dessous et à 100 mètres du C.D. 846 au centre d'une place, au cœur du lotissement Saint-Pierre. Date de 1962. En pierres et maçonnerie, élargi à la base (forme trapézoïdale), niche cintrée crépie sur corniche avec statuette en pierre et grille... Toit en arc de cercle à bords latéraux plats.


Oratoire Sainte-Rose :
Sur un mur de la propriété BANON-TROFIMOFF, à Dardennes, au pied du château. Niche en maçonnerie, toit à deux pentes, statuette, grillage.


Ces précisions qui figurent dans "l'inventaire des oratoires du Var" de Louis JANVIER, édité en 1982 par les Amis des Oratoires, dont 1’auteur était Vice-Président, ont peut-être besoin d'être actualisées.


Nous attendons vos compte-rendus de promenade !




Index |Info | Permalien | PDF