🚌 Autobus, cars & Co - Travaux étudiés dans la vallée de Dardennes en 1884



En 1884, le préfet du Var a présenté un rapport au Conseil général lors de la session d’août afin d’approuver des études de travaux à réaliser dans notre vallée.


Chemin de grande communication de Toulon à la Garde
Rectification entre Dardennes et La Garde
Avant-projet


Dans le programme des travaux à entreprendre pour l’achèvement du réseau des chemins de grande communication figure la rectification du chemin de grande communication n°46 pour laquelle il n’a été produit aucun avant-projet.


J’aurai l’honneur de vous communiquer l’avant-projet  de  cette  rectification  présenté  par MM.  les  Ingénieurs.  Le  chemin  à  rectifier  aura  une  longueur  de  9,702  mètres.  La  dépense  des travaux peut s’évaluer à 140,080 fr., y compris une somme à valoir de 7,450 fr.


Les  acquisitions  des  terrains  donneront  lieu  à  une  dépense  de  100,000  fr.  qui  sera  à  la charge des communes traversées, Le Revest, Toulon, La Valette et La Garde.


Je vous prie de bien vouloir statuer sur cet avant-projet.


Chemin de grande communication n°46 de Toulon à La Garde
Reconstruction d’un pont sur la rivière de Dardennes
Projet


Le chemin de grande communication n°46, entre Toulon et le Revest, traverse la rivière de Dardennes au droit de 2e moulin sur un pont de 8 mètres d’ouverture. Ce pont de 3 m 50  de largeur entre parapets, forme avec le chemin du côté  de Toulon  un  angle  de  120  degrés,  et  du côté du Revest un angle opposé de 140 degrés.


Cette disposition vicieuse présente un danger très sérieux pour la circulation qui est très importante en ce point, attendu qu’un service omnibus dessert toutes les heures les quartiers des Moulins  et  de  Dardennes  et  qu’il  y  passe  des  voitures  de  plusieurs  colliers  employées  pour l’exportation des carrières du Revest et des usines de la vallée de Dardennes. Ce chemin est en outre la ligne directe entre Toulon et le Revest, depuis la construction de l’annexe de la ligne de grande communication n°46 qui aboutit au Revest.


Le pont du 2e moulin a donné lieu à plusieurs accidents et le 27 mars 1883, une charrette à deux colliers a encore versé dans la rivière, entraînant les chevaux avec elle. A cette situation déplorable s’ajoute aujourd’hui la nécessité de faire des réparations urgentes au pont dont la voûte ne présente plus la solidité désirable et dont les parapets doivent être reconstruits presque en entier.


Pour remédier à cet état de choses, MM. les Ingénieurs ont dressé un projet de reconstruction du pont que j’aurai l’honneur de vous soumettre. La dépense s’élève à la somme de 14,500 francs, y compris 3,270 fr. 56 pour travaux imprévus.


Je vous prie d’approuver ce projet.

Index |Info | Permalien | PDF