♖ La tour du Revest - De quand date la tour ?


Des suppositions

Certains ont affirmé qu'elle avait été construite par les Romains pour surveiller les eaux du Ragas et de la Foux qui servaient à leur teinturerie toulonnaise et autres installations de Dardennes. Bien que la présence romaine à Dardennes soit attestée,  il n'existe aucun texte d'époque qui signale les Romains comme bâtisseurs d'une tour au Revest. D'autres ont avancé qu'elle est l’œuvre  des Sarrasins, ce qui justifierait l'appellation de  "sarrasine" ; ces envahisseurs  furent chassés de la région des Maures par Guillaume le Libérateur en 972, or cette tour de guet date de la fin du 13e siècle ainsi qu'en témoigne son style de construction.


Une tour du Moyen-Âge

Y a-t-il eu une construction avant cet édifice ? ce n'est pas impossible puisqu'il y avait un castrum. Il reste peu de textes du haut moyen-âge ; pillages, incendies dus aux guerres intestines ou à des envahisseurs terrestres ou maritimes ont quasiment ruiné le fonds documentaire tant local que provençal. Le chercheur ne peut s'appuyer que sur les vestiges que révèlent les fouilles. Or le site ne révèle rien car la tour est bâtie directement sur le rocher. Cependant, grâce à la technique de construction de la tour, on peut dire à peu près à quelle époque appartient notre tour. Son parement à bossage rustique la situe dans le dernier quart du 13e siècle et le premier quart du 14e siècle, époque où surgissent en même temps de nombreuses tours à bosses. Elle trouve son pendant dans d'autres tours du Var, de même époque, de même facture, comme  celle de Sanary que les textes citent en 1322.


1323 : obligation de se fortifier

C'est en 1323 que le comte de Provence  (le roi Robert) chargea son trésorier, Robert de Milet, d'inspecter les défenses de la côte de Marseille à Vintimille, sachant  qu'elles avaient été laissées à l'abandon et craignant la menace des seigneurs voisins à l'est de la Provence. Robert de Milet établit un compte-rendu de visite à 1a suite de quoi chaque  seigneur fut dans l'obligation de relever ses défenses sous peine de perdre son fief ; la tour devait être le point fort du dispositif. Dans celle-ci devaient se tenir en permanence 10 hommes, avec stock d'armes et de ravitaillement. La construction des fortifications  et défenses particulières incombaient aux hommes des castra qui, de plus, devaient fournir armes  et victuailles ; ils étaient tenus d'assurer la garde. Les membres du village gardaient les portes pendant la nuit et entretenaient les farots. (farot : tour qui supportait les feux d'alerte). Monsieur  Trofimoff écrit dans son histoire du Revest, p 8 : "Beaucoup  plus important qu'il n’apparaît aujourd'hui, Le Revest, de par sa position stratégique, occupait une place de choix dans l'organisation défensive des proches abords de Toulon".


Index |Info | Permalien | PDF