Carnets du Revest

Carnets du Revest

Histoire & Patrimoine

Forum La  Place du village

Place du village

Échanges

Images et Documents

Images Docs

Albums-Publications

Lignées revestoises
Lignées du Revest

Lignées du Revest

Généalogie

Revest Actualités

Revest Actualités

Revue de presse

📝 Les Revestois racontent - Charles Guiglion, Mon enfance au village



Entretien avec Katryne et Marie-Hélène, 2016

 

En haut du village, les jeunes n'y allaient pas. Il n'y avait que les vieux, tout habillés de noir avec un tablier pas trop propre. Ils nous regardaient d'un air sévère ! Comme le garde-champêtre, ils avaient tellement peur que l'on tombe qu'ils nous interdisaient de courir.

 

Nous fabriquions de petits chariots avec des caisses de bois et de vieux roulements à billes désaffectés en guise de roues. Nous descendions les rues du village à toute vitesse là-dessus, ça faisait un bruit infernal sur les pavés et les riverains rouspétaient.

 

Les autres fois où nous montions sur le haut du village, c'était pour aller compter fleurette sous la tonnelle, là, à la place de cette maison (au bout de la rue Maréchal Foch, donnant sur la place St Marc). A l'époque, elle n'était constituée que de quatre piquets de fer et recouverte d'un toit de tôle. Mais c'était si romantique, avec la vue sur la mer...

 

On était toujours dans la rue, souvent sur la place du village, près de la fontaine.

 

Pour la Saint Christophe, la fête au village durait trois jours. Il y avait des balançoires comme des bateaux en fer, des jeux de tir à la corde, des concours pour attraper des pièces de monnaie avec les dents au fond de la fontaine.

 

A la place de cette maison en face de la mienne, l'architecte avait découvert un vieux cuvoir à huile. Nous avions tout photographié mais cela a été recouvert.




Index |Info | Imprimer | | PDF Permalien