Recherche

Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :avr


Page 4 - 6 sur un total de 7 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


4. 🏭 Industrie Il y avait le moulin du Colombier

...inu de douze litres par minute et un lavoir de 8 mètres de longueur, 2 mètres de largeur et un mètre de profondeur ; 2- il fût restitué à la fontaine publique de dardennes un débit d’eau égal à celui qu’elle a actuellement, soit dix litres par minute. art. 4 : que les intérêts agricoles et industriels des usagers du béal et de la vallée de dardennes soient sauvegardés, art. 5 : qu’une rente annuelle et perpétuelle soit servie à la commune du revest par la compagnie des eaux ; et si toutefois la compagnie des eaux était déchue de ses droits, que la même rente fût payée par quiconque se substituait à elle. le 26 septembre 1908, m. meiffret pierre, maire du revest, donna un avis favorable à condition que la compagnie générale des eaux prenne en compte les réserves des revestois. le moulin et le béal (partie haute) ont été détruits lors de la construction du barrage en 1909. source : texte de claude chesnaud dans le document avr de 2007 : balade au barrage du revest-les-eaux et dans la vallée de dardennes - archives amis du vieux revest, - « au fil du béal », par igor federoff et yvette roché - carte postale de la collection de m. van laëre ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : avr
occurrence |1 occurrence

5. 🚒 Incendies Un courrier de l'association AVR en 2009

...🚒 incendies un courrier de l'association avr en 2009 association des amis du vieux revest et du val d’ardène le revest-les-eaux, le 1er août 2009 amis lecteurs, pour ce mois d’août 2009, mois de tous les dangers pour nos collines et dans nos collines, nous avons souhaité publier quelques lignes afin de rappeler qu’il y a eu trois incendies meurtriers sur notre commune : 1906 : trois morts, les soldats davayat, gabriel et rougon. 1964 : deux morts, m. mme montaperto, habitants de la tourrevelle. 1970 : deux morts, les pompiers ferrari et mariani. nous vous proposons, ci-après, des articles extraits des bulletins des amis du vieux revest et du val d’ardène, sur le terrible incendie du mont caume (ou mont caoume), extraits des bulletins n°7, 9 et 11, réalisés grâce au travail de recherche de notre ami armand lacroix. et nous avons eu la chance de trouver dans de « vieux papiers » le numéro 3314 du 1er septembre 1906 du journal national « l’illustration » qui nous permet de vous proposer une photographie de ce terrible incendie. nous avons une pensée particulière pour celles et ceux qui ont en charge notre sécurité et la protection de nos collines, qu’ils soient pompiers professionnels ou volontaires, police municipale ou membres bénévoles du comité communal des feux de forêts (ccff) de notre commune. soyons citoyens, soyons vigilants. les amis du vieux revest et du val d’ardène...


Mots identiques compris dans le texte de la page : avr
occurrence |1 occurrence

6. ☨ La Résistance sous l'occupation allemande Les interventions du Groupe Dionisi, selon un entretien avec Lucien Scolca

...☨ la résistance sous l'occupation allemande les interventions du groupe dionisi, selon un entretien avec lucien scolca en 1944, les résistants du groupe dionisi attaquent le château de la ripelle et la boulangerie allemande de dardennes entretien avec lucien scolca les amis du vieux revest : il est évident que vous êtes plutôt jeune par rapport à de nombreux combattants de la guerre 1939/45. lucien scolca : c’est exact, je suis rentré dans la résistance en 1943, je n’avais pas 17 ans. avr : comment avez-vous contacté la résistance ? lucien scolca : j’habitais au fort rouge. lors des alertes, pendant les bombardements, nous nous abritions dans une grotte sur les pentes du faron. c’est là qu’un jour j’ai rencontré deux jeunes qui m’ont dit qu’ils étaient résistants : j’ai proposé mes services. Á cause de mon jeune âge, ils ont refusé. j’ai dû insister en faisant remarquer que je pouvais être utile, par exemple, comme agent de liaison. j’ai donc pu rejoindre un groupe, celui de dionisi qui appartenait à la 13ème compagnie des f.f.i. du var. avr : rejoindre le maquis, est-ce rejoindre une armée secrète avec des règles de vie très militaires ? lucien scolca : absolument pas. Á partir de 1943, nous étions une quinzaine dans un cabanon qui se trouvait dans l’actuel lotissement de la grenette, à gauche de la route qui monte à la tourevelle. nous vivions tantôt dans ce cabanon, tantôt dans nos familles. a partir de mai-juin 1944, nous sommes restés en permanence dans ce lieu entouré d’oliviers, d’où le nom que nous avions pris : « le maquis des oliviers ». il n’y avait pas de règle stricte si ce n’est celle de la prudence et du silence. mais la nuit, nous avions notre tour de garde. avr : aujourd’hui, cet endroit paraît être très proche de toulon ! lucien scolca : aujourd’hui, oui. mais à cette époque, c’était le bout du monde. les conditions de vie dans ce cabanon ét...


Mots identiques compris dans le texte de la page : avr
occurrence |18 mots dans le texte