Recherche



Majuscules et minuscules
différencier
ne pas différencier
Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :bugadières


Page 1 - 3 sur un total de 5 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


1. 📝Amis du Vieux Revest Classement thématique des articles

...roupe revestois : à l’occasion des 80 ans du groupe revestois 4 groupe revestois : voir hermitte séverin dans « personnalités » 35 renaissance revestoise (ed fousse) 4 société des amis du vieux revest et du val d’ardène : création 0 syndicat d’initiative (office de tourisme): (1968-1989) (cl. chesnaud) 13-15 société des libres penseurs du revest 27 spécial associations (loi 1901) 30 parti socialiste : voir hermitte séverin dans « personnalités » 35 le cercle revestois a 100 ans 46 les cercles : des cellules politiques vivantes 46 bugadières lou lou temps di bugadiero (jean meiffret) 15-17 carrières la route des carrières 34 les carrières de marbre à malvallon 40 la pierre du grand cap utilisée pour l'extension de monaco 55 la pierre de tourris 63 chasse la chasse (charles d’arcussia – 1598) 7 permis de chasse - (photocopies) 7 la chasse aujourd’hui (jean-marie marini) 7 la battue 7 autorisation de battue 28 châteaux château du revest : photo 3 château de la ripelle ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 1 occurrence

2. ♒ Les eaux du Revest L'eau du barrage

... qu'il fut construit et c'est tout une histoire qui a précédé sa construction. dans le vallon entre le village et les camps sortaient différentes sources. les deux principales « le ragas » et « la foux », venues on ne sait d'où, paraissaient naître dans le fond du vallon. elles formaient une rivière (le las) doublée d'un canal (le béal) qui allaient tous deux se terminer à toulon. avec elles, naissaient aussi toute une vie, toute la beauté, toute la richesse de la vallée de dardennes avec ses jardins, ses moulins, ses forges, ses martinets, sortes de grands marteaux entraînés par le courant de 1'eau. c'est là qu'en 1714 furent fabriquées les pièces de monnaie (les dardennes) qui permirent de payer la solde des soldats du maréchal tessé venus chasser le prince eugène de savoie dont les troupes occupaient toulon et aussi le revest. c'est en quittant la région, que, dans sa colère, le prince incendia le village. il y avait aussi les « bugadières », blanchisseuses dont on peut toujours voir quelques emplacements de bassins le long du béal dans le hameau de dardennes. ll était de « bon ton » chez les toulonnais aisés de faire laver leur linge au revest. agréable en été avec la lessive qui séchait à même la prairie, la vie des « bugadières » était des plus difficiles en hiver, mais elles étaient courageuses, en vraies revestoises qui avaient besoin de travailler puisqu'elles n'étaient pas riches. mais la vie ne serait pas la vie si tout était toujours beau et agréable. un jour de 1721, un navire amena la peste à toulon et le linge sale des toulonnais l'amena au revest où seuls une cinquantaine d'habitants survécurent parmi les cinq cents que comptait le village. et puis la vie reprit. vers le milieu du siècle dernier, ne pensant qu'au présent plutôt qu'à l'avenir, les revestois vendirent « le ragas » et « la foux » en échange de 50 000 francs « germinal » qui permirent d...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 2 mots dans le texte

3. ⚒ Tradition Les bugadières

...⚒ tradition les bugadières lou temps dl bugadiero par jean meiffret ce texte est une compilation de deux articles parus en 1992 dans les numéros 15 et 17 du bulletin des amis du vieux revest. ces lignes sont le reflet d'une conférence faite en mairie du revest le 10 mars 1990, à l'occasion de " la. journée de la femme ". il y a longtemps que le bruit des battoirs sur le linge dans les lavoirs s'est éteint. le nôtre a même perdu sa toiture, et de la montée des bugadières, il ne reste que le nom pour rappeler non seulement les ménagères qui s'y rendaient, mais avant tout, et y tenant les premières places dans le droit d'occupation, et la langue bien pendue, les lavandières de profession (lei bugadiere). avec la machine à laver familiale et toute la gamme des détersifs, elles sont passées dans le domaine des souvenirs. il n'y a pourtant que quelques décennies où du revest à saint roch, dans de nombreux "lavadou", au bord du béal sur les rives du las, toute la vallée retentissait du matin au soir, du flic flac des battoirs, des rires, des cris et des verts propos des bugadières. ces femmes furent la couleur locale de dardennes, type si populaire et si franchement toulonnais. elles devaient, il est vrai, leur savoir-faire non seulement à leur travail, mais aussi aux eaux vives et fraîches qui coulaient dans la vallée. toutes les sources participaient par leur abondance à la renommée des lavandières, " maï aco ere lou temps ou marthe filavo, ara debano ". il est vrai que ces temps de lessive constituent à nos regards modernes, un des aspects des plus curieux de la vie d'autrefois, en demeurant présente pourtant dans de nombreuses mémoires. la trivialité du sujet et surtout sa spécificité féminine fait que nous possédons peu de documents sur ce travail (hormis la transmission orale). ce que nous savons par contre, c'est que ce travail fut essentiellement féminin, permettant à ces femmes d'écha...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 8 mots dans le texte