Recherche



Majuscules et minuscules
différencier
ne pas différencier
Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :cade


Page 4 - 6 sur un total de 6 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


4. ⚒ Tradition Le goudron

...⚒ tradition le goudron sur la commune du revest, à tourris, il existe un lieu appelé "le goudron". malgré de nombreuses interrogations des habitants du village, personne n'a pu apporter la raison de cette appellation. on en est réduit à des hypothèses. Étant donné qu'il ne peut s'agir de produits pétroliers, ce goudron était-il issu de la sève des arbres ? auquel cas il s'agirait de production de poix. mais voilà ! il n'y a pas de vestiges, pas d'écrit et pas de mémoire populaire. uno enguentiero l'appellation "four à cade)"" est plus connue, plus facile aussi à retenir que le terme provençal enguentiero (une enguentière). le dictionnaire lou pichot tresor nous dit qu'un onguent se dit enguènt et que le verbe "enguenta" signifie "frotter avec un onguent, marquer les bestiaux avec de la poix". mais le mot enguentiero n'est pas dans le dictionnaire cité. le docteur porte évoque l'enguentiero et l'enguentié (celui qui travaille au four à cade)") dans son livre fours à cade)" éd. les alpes de lumière. le latin employait déjà le mot unguentum pour désigner un parfum liquide, une huile parfumée. l'huile de cade)" dégage bien une odeur mais ce n'est pas un parfum comme on l'entend de nos jours; odeur de goudron chaud plutôt (voir ci-après l'article "goudron". huile de cade)", poix goudron, brai. quelles sont les différences ? huile de cade)" et poix sont des goudrons obtenus par la distillation. cette opération chimique consiste à séparer les principes volatils et les principes fîxes d'une substance. celle-ci est placée dans un vase (cornue) exposé à ia chaleur. le goudron ce mot évoque uniquement, pour la plupart des gens, le revêtement routier. on dit aussi bitume qui est aussi un goudron puisqu'il provient de la distillation du pétrole (d'autres méthodes sont aussi employées ; rappelons que le bitume se trouve aussi à l'état naturel). goudron est l'appellation qui désigne toute substance liquide, huil...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 9 mots dans le texte

5. 🚶 Balader au Revest Les grottes de sable de Tourris

...tourris. moins de revestois que d'habitude, moins bien informés depuis la disparition de notre office de tourisme. l'annonce efficace et réitérée dans var-matin a quand même attiré des visiteurs de toulon, la seyne, la valette et le castellet, malgré le froid vif de ce dimanche ensoleillé. une richesse naturelle exploitée par l'industrie locale du verre le grand bâtiment en ruine de l'autre côté de la route, face au à l'entrée du terrain militaire était une verrerie. elle exploitait le sable des carrières toutes proches et le bois de la forêt alentours. voir notre article là : http://revestou.fr/pages/053-industrie-la-verrerie-de-tourris-fr.php description de la randonnée (d/a)départ de la zone de parking à l'entrée du terrain militaire, auprès de l'ancienne auberge baudissaire. prendre le petit chemin qui part de la bâtisse, bordé, de murs et de très vieux mûriers (élevage de vers à soie) (1)au goudron (fabrication d'huile de cade et d'une poix à base de résine de pin pour le calfatage des bateaux), traverser la route, prendre le chemin vers la droite, parallèle à celle-ci au bout de 200m, prendre à droite une petite draille poursuivre dans la même direction jusqu'à retrouver une piste, puis sur la droite la carrière dite des "fourmis", aux pierres sculptées d'animaux (2). continuer sur la piste jusqu'à un virage en s. peu avant, sur la gauche, il y a une ruine de bâtisse repérable à une samble au bord du chemin. prendre une draille sur la gauche juste en bas du virage, puis après une petite montée, prendre le chemin rejoint vers la droite sur 200 m environ, pour découvrir un puits réhabilité par michel lambicchi (3) continuer ce chemin dans les bois (très beaux murs de restanques appuyés sur la roche) qui débouche sur le gr 51. continuer à gauche en direction du revest et des olivières (dont l'accès sur la droite se trouve 100m plus loi...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 1 occurrence

6. 🏡 Le hameau des Olivières Tourris et les Olivières en 1850

...ent été plantés en grand nombre. leurs feuilles (terme employé: la rame) permettaient de nourrir les vers à soie. ils étaient élevés dans de grandes salles sur des canisses faites avec des roseaux entourés de fil de fer, posées sur des tréteaux et étagées à raison de trois canisses sur chaque tréteau, séparées entre elles par des morceaux de bois. quand le ver â soie commence â balancer sa tête de droite â gauche, cela veut dire qu'il se prépare à faire son cocon. instinctivement, il cherche â s'isoler en grimpant. a tourris, c'était la rame de bruyère qui était utilisée pour cet isolement. la bruyère avait été coupée quelques temps auparavant. une fois séchée, elle était secouée perdant ainsi ses fines feuilles. le ver à soie montait dans ces rames et construisait son cocon. les cocons étaient vendus assez cher et cela permettait â pas mal de familles de vivre avec le produit d'une vente égale â deux mois de travail. l'huile de cade à goudrongoudron : c'est le nom de la grande et longue bastide (en ruine) qui se trouve à l'entrée de l'allée des mûriers qui mène au château de tourris. cette bâtisse aurait servi à l'industrie de l'huile de cade. la distillation du cade donnait un onguent utilisé en pharmacie dentaire et en pharmacie vétérinaire (cette huile a donné naissance au fameux savon : le savon cadum). le boispour extraire l'huile de cade, les souches étaient chauffées à l'étouffé. puis ces souches, vidées de leur sève, étaient transformées en charbon de bois qui servait à chauffer les fours de la région, fours où l'on fabriquait de la chaux vive. par ailleurs, on écorchait la rusque (l'écorce) des chênes verts au moment de la sève montante (entre mars et mai). la rusque était vendue dans les tanneries du gapeau pour la confection de l'indispensable tanin. le bois restant après cette opération allait au chauffage des fours de la verrerie. la ver...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 4 mots dans le texte