Recherche



Majuscules et minuscules
différencier
ne pas différencier
Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :mine


Page 4 - 6 sur un total de 12 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


4. ♒ Les eaux du Revest Les mines d'eau, suite

...♒ les eaux du revest les mines d'eau, suite parfois en randonnée nous rencontrons des ouvrages qui nous laissent perplexes... là c'est une galerie à flanc de vallon, là c'est une ferme sans puits.comment nos ancêtres pouvaient-ils vivre sans eau durant 4 mois d'été, dans des lieux si déshérités ? oraison : fontaine et lavoir alimentés par mine d'eau "pour comprendre, il faut voir, et pour voir il faut commencer par regarder. cela n'est pas acquis : on peut regarder sans voir, et voir sans comprendre. l'acquisition du regard est à l'origine du processus cognitif. comprendre, cela veut dire vivre la réalité, découvrir le sens, le contexte et les raisons". emmanuel anati - aux origines de l'art les techniques d'adduction d'eau nous ont fait perdre leur savoir faire... alors commençons par le commencement : l'infiltration des pluies ou la recharge des nappes le milieu naturel fonctionne comme un ensemble de réservoirs en cascades. le sol recueille les pluies ( 46% ruisselle plus ou moins rapidement selon la pente et la perméabilité des terrains) et le proche sous-sol s'humecte et retient une partie de l'eau qu'il redistribue vers l'atmosphère par les plantes qui "évaporent et transpirent" ( 2/3 des pluies repartent ainsi vers l'atmosphère en france, 18% en provence vu l'adaptation des plantes à la sécheresse) et 36% gagne le sous-sol profond. les couches profondes du sous-sol alimentées par infiltration sont le réservoir des nappes. ces nappes ne sont pas immobiles : un flux quasi horizontal les parcourt d'amont en aval, des zones d'infiltration vers les sources et les rivières. fortement freiné par l'écoulement dans les pores des roches, ce flux est lent. alors qu'une rivière s'écoule sous nos yeux à un mètre par seconde, il...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 8 mots dans le texte

5. ♊ Musée Les monnaies massaliotes

...gent contenues dans un vase de terre cuite, enfoui dans un verger d’oliviers au quartier des barres, près d’auriol. elles furent découvertes en février 1867 par un cultivateur propriétaire de ce champ, à l’occasion d’un labour. par la suite, des monnaies de ce type ont été également trouvées sur différents sites archéologiques, en particulier à la courtine d’ollioules. ces pièces se présentent sous la forme de petits lingots d’argent de très faible taille et d’un poids variant entre 0,15 gramme et 2,75 grammes. le poids moyen étant d’environ 0,60 gramme. monnaies aux types « du trésor d’auriol » ces monnaies, anépigraphes, présentent au revers un carré creux et à l’avers divers symboles, des têtes humaines ou de divinités, des têtes ou avant-trains d’animaux réels ou mythologiques. la plupart de ces monnaies correspondent aux oboles, certaines auraient pu être émises, non pas à marseille, mais dans des cités d’asie-mineure. la fin de ce monnayage se situe vers 450 avant j-c. avant de poursuivre, et pour la clarté de cet exposé, je vais indiquer quels étaient les systèmes monétaires utilisés par les grecs. il y avait deux systèmes principaux : a)- le système éginétique dont la mine de 628 grammes se divisait en 100 drachmes de 6,28 grammes. b)- le système euboico-attique dont la mine de 436 grammes se divisait en 100 drachmes de 4,36 grammes. la drachme était l’unité monétaire. Énumération des principales monnaies les poids indiqués sont ceux du système attique. monnaie de compte talent = 60 mines = 6000 drachmes poids : 26,200 kg mine = 100 drachmes poids : 436 gr monnaies métalliques (en argent) décadrachme = 10 drachmes (rarement émis) 43,60 gr tétradrachme = 4 drachmes (très courant) 17,44 gr statère = 2 drachmes (assez courant) 8,72 gr drachme = unité monétaire 4,36 gr tétrobole = 4 oboles (peu co...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 3 mots dans le texte

6. ❂ Balades historiques Qui sont les Comoni du Revest ?

...uplade, les camatuliciens avaient leur oppidum. dans l'introduction à son "histoire de toulon" parue en 1886, le dr gustave lambert, analysant les textes de pline, de strabon et de son contemporain pomponius mela, en déduit que le "lauron revestois" était l'oppidum des camatuliciens. pomponius mela écrit en effet en citant les principaux points de la côte de nice à arles: " après athinapolis, olbia et laurion, ei cithariste, est lacydion, port de marseille et à coté, marseille elle-même." le laurion, capitale des camatuliciens (selon notre auteur), est situé entre olbia (étendue en saint vincent de carqueiranne ) et cithariste, ceyreste près de la ciotat. le dr lambert indique : "son occupation par une peuplade celtique est indiquée par les vestiges, aujourd'hui cachés sous les terres d'alluvion descendues des sommets de caoumé ; celle des romains est attestée par des inscriptions tumulaires, de nombreuses médailles et les traces certaines de l'exploitation d'une mine de cuivre, si cette exploitation ne remontait pas aux camatuliciens". nous pouvons ajouter que le "saraillon" petit édifice servant probablement à la surveillance des eaux de la foux (à 100m en contrebas au sud-est de la tour) dont le toit est en lauzes imbriquées à coffrage de roseaux, est également un témoin des temps les plus reculés. ll y a donc de nombreuses traces d'occupation du territoire du revest bien avant l'invasion romaine. les sources littéraires : strabon, pline et ptolémée né en asie mineure entre 65 et 54 avant jésus christ et mort entre 21 et 25 après jésus christ, strabon a écrit sa "géographie" vers 18 après jésus christ. ll évoque de façon générale les saliens (cf. ci-dessus) et les celto-ligures. dans son "histoire naturelle'(iii-4-34), pline énumère les peuples de la côte : "citharista portus, regio caactulicorum " ptolémée, géographe alexandrin de langue grecque du 2ème siècle de notre ère, crée le trouble lorsqu'i...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 1 occurrence