Carnets du Revest

Carnets du Revest

Histoire & Patrimoine

Forum La  Place du village

Place du village

Échanges

Images Docs

Albums-Publications

Lignées du Revest

Généalogie

Revest Actualités

Revest Actualités

Revue de presse

Recherche



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :tourris


Page 1 - 3 sur un total de 62 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


1. 🦅 Un village haut perché Revest-les -Eaux

...🦅 un village haut perché revest-les -eaux le revest-les-eaux est un extraordinaire village français du var. les 3880 merveilleux membres de la tribu revestoise se partagent 2400 hectares de vastes espaces. un plateau désert, des vallons secrets ✔✔✔, des vues lointaines, parfois jusqu'à la mer ♒, offrent un dépaysement nature ⚘⚘⚘ aux portes de ⚓ toulon. le territoire revestois est parcouru par un réseau de sentiers entretenus et balisés. 🌄 deux sentiers de grande randonnée se croisent dans le village : le gr 99 part du hameau de dardennes et se dirige plein nord pour rallier les gorges du verdon 🚶 , le gr 51, surnommé balcons de la méditerranée, traverse la commune d’est en ouest, de tourris aux marlets. 🏰 le grand lac de barrage, alimenté par 7 sources noyées sous les eaux de la retenue, reçoit par fortes pluies les eaux jaillissantes du ragas, ⛲ résurgence de type vauclusien. tout au bout du chemin, dominant la vallée de dardennes, le vieux village se dresse sur son rocher, encadré de montagnes 🌄 : faron, caume, grand cap, combe et, au loin, le coudon, leurs noms résonnent dans les récits des randonneurs et la mémoire des enfants revestois qui ont grandi dans la colline. au pied de la tour dite sarrasine ♖, les maisons du revest s’enroulent autour de quatre rues reliées par des traverses. l'aigle de bonelli niche sur la falaise du...


Mots identiques compris dans le texte de la page : tourris
occurrence |1 occurrence

2. 💬 Les Revestois racontent Mon pays, c'est la colline par Claude Chesnaud

...💬 les revestois racontent mon pays, c'est la colline par claude chesnaud source : texte de claude chesnaud mots en provençal d’après le « dictionnaire » d’andré quadruppani. enfants des collines, nous partions parfois à l’aventure dans le grand cap. partir à l’aventure, ce n’était pas excessif : nous allions vers un monde fantastique. après avoir quitté jojo cacao (notre joseph martin) qui prenait souvent le soleil sur une restanque à la ripelle, on croisait la peu souriante fine guigou (la bergère) qui nous guettait sur le plateau de tourris. puis nous traversions le hameau des olivières dont les ruines étaient déjà peuplées de fantômes. alors nous montions dans « le cap » par la carrière de marbre et le vallon des grandes sambles (vallon du cierge). le chêne kermès (avàu), le genêt d’espagne (gineste), le genêt piquant (argèiras) et la salsepareille (sarreta) étaient rapidement remplacés par du chêne vert (tousca) et du chêne blanc (rouve). un romarin (roumanieu) par ci par là cachait un lézard vert (limbert). parfois nous surprenions un geai (gai) ou une belette (moustello). sur le sommet du cap, il n’était pas rare de rencontrer un lièvre (lèbre) ou des perdreaux (perdigau). l’hiver, c’était le passage des grives (tourdre, siblaire, cha-cha et sèiro) et des pigeons (pijoun) qui nous faisait marcher le regard vers le ciel. si le retour se faisait à la nuit, dans les chênes verts nous entendions les lérots (garri-gréu) très bruyants et « musiciens ». le micocoulier (falabreguie) nous attendait devant notre maison : une fois encore nous n’avions pas rencontr&eacu...


Mots identiques compris dans le texte de la page : tourris
occurrence |1 occurrence

3. 💬 Les Revestois racontent Rencontre avec Madame De Mostuejouls (1996)

...💬 les revestois racontent rencontre avec madame de mostuejouls (1996) publié dans le bulletin n°24 de décembre 1998 des amis du vieux revest elle nous attendait droite comme un i, dans son regard une envie passionnée de nous parler de ses souvenirs, de son passé, passé qui sert de point d'appui pour notre présent, nos racines. lors de la visite du château de tourris, le lundi de pentecôte 1996, visite organisée conjointement par les amis de la vieille valette et par les amis du vieux revest, nous l'avons rencontrée. très vite, elle nous est apparue comme un personnage faisant partie de notre patrimoine. née en 1927 à la valette, fille de soubic lucien (receveur aux tramways) et de beaudissaire, madame de mostuejouls est l'aînée d'une famille de quatre enfants. sa mère, qui naquit dans une maison proche de son domicile actuel à la chaberte, entraîna son père tous les samedis et les dimanches à tourris.- ma mère, quand on lui parlait de tourris, on lui avait tout dit! , nous dit-elle à plusieurs reprises avec beaucoup de conviction. le château de tourris était un lieu de vie réparti entre le château, les dépendances, le ménage, la jolie, les bouisses. les propriétaires étaient la famille de gasquet. on y cultivait du blé, de l'avoine, des pommes de terre, des cerisiers et des oliviers. il y avait des poules, des lapins, et quelques chèvres, quelques moutons en liberté.- les animaux étaient bien tenus . - ma mère qui s'était liée d'amitié avec les de gasquet, faisait leur bugade. en échange, ils nous prêtaient une ou deux pièces dans " le ménage pour le samedi et le dimanche ".- ma mère habitait à la valette, à côté de monsieur roux, l'actuel...


Mots identiques compris dans le texte de la page : tourris
occurrence |8 mots dans le texte