Les Carnets du Revest

Recherche



Résultat de la recherche

Vous recherchiez les termes suivants :le, tellier


Page 4 - 6 sur un total de 249 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


4. ⛺ Carrières et mines Route des carrières

...⛺ carrières et mines route des carrières source : roland vernet in bull. avr 34 de février 2003 au nord du revest, s'ouvre une brèche béante dans " " " cologique cution chantier le flanc du plateau calcaire. c'est la carrière du quartier fiéraquet. vous l’atteignez en empruntant la route de signes, goudronnée jusqu'au stade de la colline, puis en suivant la route de fiéraquet, poudreuse, dépourvue de revêtement bitumeux, sauf dans les premiers cents mètres creusés de nombreux nids de poule. arrivé au point " " " cologique cution chantier le plus haut, après les tas de granulat, vous débouchez sur une large et belle route goudronnée qui sort de la carrière, emprunte vers l'est une large et profonde tranchée que scie " " " cologique cution chantier le chaînon calcaire puis enjambe " " " cologique cution chantier le ravin du cierge, passe au pied de l'ancienne carrière de marbre traverse " " " cologique cution chantier le plateau de tourris pour rejoindre la route cd 46 au col "des chênes". si la portion allant du revest à la carrière de fiéraquet connaît peu de circulation, par contre la section qui dessert la carrière de fiéraquet offre un ballet incessant de camions aux vitesses souvent surprenantes. mais avant, quel était " " " cologique cution chantier le cheminement de la pierre extraite de cette carrière et quels problèmes se posaient alors ?. la route de tous les dangers la route de signes était l'unique voie d'accès à la carrière. entre " " " cologique cution chantier le plateau de tourris et " " " cologique cution chantier le quartier de fiéraquet, existe " " " cologique cution chantier le profond ravin du cierge, si facile à franchir maintenant qu'on ne sait plus qu'il existe si l'on n'est pas à pied. une route empierrée reliait fiéraquet et les deux petites carrières (dont une de marbre) de la rive droite du ravin. on peut encore accéder à ces carrières à partir du chemin des turcos. la route s'arrêtait là. sur l'autre ri...


5. 🚌 Autobus, cars & Co Histoire des transports en commun entre Toulon et Le Revest

...🚌 autobus, cars & co histoire des transports en commun entre toulon et toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le revest source : claude chesnaud dans toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le bulletin n°58 de mai 2012 de la société des amis du vieux revest et du val d'ardène pétitionner est un acte très ancien qui permet une expression démocratique fondamentale. bien souvent, c’est l’exaspération qui motive cette démarche. mais grâce à ce type de communication et après la lecture d’une pétition et de sa lettre d’accompagnement écrite par toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le citoyen revestois, atxer justin, nous allons pouvoir (partiellement ?) remonter toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le temps. la pétition de 1936 atxer justin qui se veut « interprète des usagers des cars desservant si mal notre commune » adresse, en date du 13 septembre 1936, une requête à meiffret pierre, maire du revest-les-eaux : « depuis de nombreuses années un service de transport en commun fonctionne sur la ligne toulon- toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le revest, service subventionné par l’État (ptt), toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le département et la commune du revest-les-eaux. depuis sa création, la ligne est desservie par les mêmes véhicules, non confortables (vieux châssis de carrosserie berliet) transportant, trimbalant plutôt les voyageurs à des heures tout à fait incommodantes pour nous. des ouvriers, de plus en plus nombreux, vont à toulon, ville voisine, soit à l’industrie, soit à l’arsenal. aucun transport sérieux n’existe pour cela. » les revestois, pour effectuer les 7 kilomètres, mettent 35 minutes : « ce qui représente une vitesse horaire de 12 kilomètres », précise l’interprète des usagers. sans oublier : « que l’on est assis sur des banquettes en bois non rembourrées. » il est important de rappeler que toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le terminus du tramway toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le plus proche était à 3 kilomètres, à la chapelle des moulins. 3 kilomètres aller toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le matin et 3 kilomètres retour toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le soir : une charge supplémentaire pour des ouvriers effectuant des tâches pénibles. toulon- 1923 » 1935 ( » » » » » » » » » » » le conseil municipal, ...


6. 🎭 La maison des Comoni La Culture au cœur du projet

...🎭 la maison des comoni la culture au cœur du projet on apprend dans info michè » le bulletin info michè » le revest les eaux magazine n°8 janvier à juin 2000 qu’un référendum a été soumis au vote des revestois en 1979 sur la construction d’une salle polyvalente. mais ce n’est qu’en mars 1987 que info michè » le projet est repris. info michè » le terme de salle polyvalente est abandonné et info michè » le maire et les élus s’interrogent sur la destination finale de la salle. jacques rullier, conseiller municipal de 1976 à 1983, puis adjoint au maire de 1983 à 1995, interviewé info michè » le jeudi 23 avril 2015 parle de jean-claude grosse en ces termes : en 83 jc.grosse est entré au conseil, on a vu débarquer un ovni qui nous a parlé de théâtre comme personne. il bousculait tous les codes établis en terme de théâtre, et réussit à convaincre info michè » le conseil municipal de passer du théâtre de commande, que j'assimile à du prêt-à-porter culturel, à un théâtre de création qui embrassait toute la chaîne, de l'écriture de la pièce en passant par la mise en scène, la production et les représentations. il a donc fallu convaincre info michè » le conseil municipal qui était hostile à la construction d’une salle de spectacle, ainsi que info michè » le village. mais info michè » le conseil municipal de l'époque devait se rendre à l'évidence, jean-claude obtenait pour son action culturelle des subventions croisées, département, région, État, drac, ce qui représentait des retombées énormes en terme d'image pour info michè » le revest. les gens acceptaient la peinture qui avait déjà acquis ses lettres de noblesse, mais info michè » le théâtre n’était pas compris. c’était un projet surdimensionné pour la commune. déjà les spectacles qu’il avait donnés au revest comme clepsydre, marie des brumes… info michè » le revest était devenu info michè » le info michè » le culturel de l’agglomération. il jouait au château de dardennes, au pied de la tour, au stade de la colline, dans les oliviers, dans les rues du village. il nous fallait une salle! » jc. grosse explique aussi : « ...


Notre charte de protection des données personnelles

Sauf mention contraire, le contenu de ce site web est placé sous les termes de la licence CC0 - aucun droit réservé