Les Carnets du Revest

Recherche



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :vincent


Page 7 - 9 sur un total de 23 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


7. ☥ Cultes et religions L'église Saint-Christophe

...simples rondins de bois encastrés dans la maçonnerie. »(m. sadoul - article v.m année 96/97). cette forme de croix latine est rare. « elle est longue de 34,60 m, large de 8,10 m dans la nef et de 18,50 à la croix du transept. la hauteur sous la voûte est de 12,10. on y trouve, sur le côté droit, la chapelle saint-joseph, puis la chapelle saint-sébastien, et dans le transept, celle de saint-christophe. sur le côté gauche, nous avons la chapelle des âmes du purgatoire (tableau) et celle de la sainte vierge (autrefois notre-dame-des-neiges, ainsi nommée à cause de la farine blanche moulue dans les moulins de dardennes.) a l’angle du transept se trouve la chaire sur les panneaux de laquelle sont sculptés les quatre évangélistes. le chœur possède un maître-autel qui date de 1848. dans l’abside on trouve les deux grandes statues de saint- saint-vincent-de-paul-de-paul et de saint-ferdinand, roi du portugal. elles furent consacrées en 1877 par mgr terris, évêque du diocèse fréjus-toulon. entre ces deux statues, il y a une peinture célébrant le vœu de louis xiii consacrant la france à marie. a droite, les armoiries de mgr terris, à gauche celles de pie ix. sous ces blasons se situent deux tableaux peints par m. le curé chabert, en 1711, l’un représente noël, l’autre la crucifixion. la tribune actuelle est de construction récente ; à gauche, se trouve une grande toile représentant saint cyprien et saint clair. une autre grande toile, dans la chapelle saint-joseph, représente la mort de l’époux de la vierge marie. enfin, à noter, un très beau christ et un important vitrail, surmonté des armoiries de la chartreuse de montrieux, au-dessus du porche de l’église. » (ex...


8. ❂ Balades historiques Qui sont les Comoni du Revest ?

...ar des montagnes, des vallons ou des cours d'eau, avec certaines tribus de leur clientèle, qui remplissaient souvent des espaces très étendus et vivaient sous l'autorité d'un chef de famille, lui-même subordonné à l'autorité du chef de la peuplade". comme chaque peuplade, les camatuliciens avaient leur oppidum. dans l'introduction à son "histoire de toulon" parue en 1886, le dr gustave lambert, analysant les textes de pline, de strabon et de son contemporain pomponius mela, en déduit que le "lauron revestois" était l'oppidum des camatuliciens. pomponius mela écrit en effet en citant les principaux points de la côte de nice à arles: " après athinapolis, olbia et laurion, ei cithariste, est lacydion, port de marseille et à coté, marseille elle-même." le laurion, capitale des camatuliciens (selon notre auteur), est situé entre olbia (étendue en saint vincent de carqueiranne ) et cithariste, ceyreste près de la ciotat. le dr lambert indique : "son occupation par une peuplade celtique est indiquée par les vestiges, aujourd'hui cachés sous les terres d'alluvion descendues des sommets de caoumé ; celle des romains est attestée par des inscriptions tumulaires, de nombreuses médailles et les traces certaines de l'exploitation d'une mine de cuivre, si cette exploitation ne remontait pas aux camatuliciens". nous pouvons ajouter que le "saraillon" petit édifice servant probablement à la surveillance des eaux de la foux (à 100m en contrebas au sud-est de la tour) dont le toit est en lauzes imbriquées à coffrage de roseaux, est également un témoin des temps les plus reculés. ll y a donc de nombreuses traces d'occupation du territoire du revest bien avant l'invasion romaine. les sources littéraires : strabon, pline et ptolémé...


9. 📖 Le Revest de P. Trofimoff Le Revest-les-Eaux par Trofimoff

...epli idéal, bien défendu et bien protégé, il contribuait à l'impôt en partageant avec toulon, dès 1276, le prix d'une cavalcade d'un chevalier armé. en 1374, c’est raymond de montanban (alias montalban, seigneur de « dardenne ») qui, en s'emparant du revest, remet en question les clauses du testament de sibille. les chartreux de montrieux se défendent et obtiennent sain de cause auprès du bailli de toulon. ils sont confirmés dans leurs titres de propriétaires de la seigneurie : château et terres. l'année 1395 voit de nouveaux combats se dérouler dans le village. les toulonnais l'assiègent. le revest n'est pas le seul à subir l'acharnement de ses proches voisins : le château de tourris est lui aussi malmené par les hommes venus de toulon. par délibération du conseil de ville de toulon, en date du 27 avril 1395, messieurs vincent et antoine, nobles, et messieurs antoine et jacob sont priés de se rendre auprès du sénéchal et du conseil général, pour régler au mieux la paix qui est espérée entre la ville et tourris et le revest. le 20 juin (1395) le conseil de ville de toulon décide qu'il sera payé 12 florins à guillaume de coreis pour le surplus de lances qu'il a fournies à la ville de toulon et au château du revest. le revest participait avec toulon au siège de pertuis, comme venait d'en décider le dernier conseil tenu à tarascon, sous les ordres du seigneur sénéchal. mais l'organisation « du guet », la réfection et l'entretien des défenses et remparts préoccupent beaucoup les édiles toulonnais. on craint même une « descente du roi d'aragon ». les pirateries des catalans inquiètent. on ordonne de faire des prov...


Notre charte de protection des données personnelles

Sauf mention contraire, le contenu de ce site web est placé sous les termes de la licence CC0 - aucun droit réservé