Carnets du Revest

Carnets du Revest

Histoire & Patrimoine

Forum La  Place du village

Place du village

Échanges

Images Docs

Albums-Publications

Lignées du Revest

Généalogie

Revest Actualités

Revest Actualités

Revue de presse

웃 Noms et surnoms - Noms et surnoms des Varois en provençal



Les recherches ont été faites par Jean-François Lombardi ... pour les 153 communes du Var ! Des compléments aussi venant de différentes sources ... non sourcées.

L'une de ces sources mystérieuses (pardon, mais l'auteur n'est pas indiqué) raconte :

Leis escais-noum, les sobriquets, ont des origines diverses. Quelques uns sont dus à des événements historiques, d'autres on trait à des aspects géographiques, et d'autres enfin viennent de particularité physiques ou morales. Quelle que soit l'origine des escais-noun, leur but commun est de se moquer du voisin, de si trufa deis autre. Mais ils étaient aussi la preuve de l'intérêt qu'on se portait d'un village à l'autre, à une époque où les rapports étaient plus fréquents et où une certaine rivalité n'excluait pas l'amitié et l'estime que l'on se portait. Certains des escais-noum ont des origines très anciennes et il n'est pas toujours facile de les expliquer. D'autres s'expliquent d'eux-mêmes ou nous permettent de les comprendre en faisant des recoupements.

Nous attendons vos suggestions pour les traductions manquantes. Référence pour les dictionnaires en ligne, chez LexiLogos, ya tout ce qui faut, voyez là : https://www.lexilogos.com/provencal_dictionnaire.htm

 

Les subrenoum des Varès
Commune Nom de la commune en provençal habitant habitante surnom provençal et signification
Les Adrets-de-l'Estérel Li Adré de l'Esterèu / Li Adréch de l'Esterèu adréchous adréchouso lei petegaire / lei petejaire / lei petiaire (ceux qui pétillent)
Aiguines Eiguino eiguinen eiguinenco lei sourcié (sorciers) / lei masc
Ampus Empus empussian empussiono lei darnaga (les nigauds ou les revêches) / lei darnagas
Les Arcs Lis Arc arquen arquenco lei chancroun (les casseurs)
Artignosc Artignòu artignoulen artignoulenco lei lica platèu / lei manjo sang (les mangeurs de boudin)
Artigues Artigo artiguen artguenco lei escoundu / lei cacha (les cachés)
Aups Z'Aup aupen aupenco lei tout vau pau (les tout vaut peu) / "Z'aup, terro d'aut, tout vòu pau"
Bagnols-en-Forêt Bagnòu bagnoulen bagnoulenco lei testo d'arenc (les têtes de hareng, personnes peu aimables)
Bandol Bandòu bandoulen bandoulenco an la saco (ils se déplaçaient munis d'un petit sac)
Bargème Bargèmo bargemen bargemenco lei rasco muraio (les rases murailles)
Bargemon Bargemoun bargemounen bargemounenco lei manjo bardoto (boudin) / lei gros cuoù / lei suco bano
Barjols Barjòu barjoulen barjoulenco lei tanaire (tanneurs / les brulo magnin (ils avaient brûlé 9 chaudronniers étameurs voleurs dans la Collégiale) / "Barjòu, barjaire, de bravei gent n'a gaire"
La Bastide La Bastido bastidan bastidano lei ganachoun (avides) / les pleidejaire (les sots, parlant à tort et à travers)
Baudinard Bèu-dina bèudinaren bèudinarenco lei quicho farroui (les peureux, ceux qui ferment le verrou)
Bauduen Bèu-duen bèudunen bèudunenco lei manjo caulet (choux) ou caulet-fiori
Le Beausset Lou Bausset baussetan baussetano/bausseten baussentenco lei gueito devessado (les guêtres à l'envers)
Belgentier Bèu-Gencié ou Bouigensié bèugencieren bèugencierenco lei espòusso saco (un jour de fête, ils expulsèrent des étrangers devenus indésirables à coups de sacs de tannerie ayant contenu du tanin) / lei rasclo muraio (ils raclent les murs pour recuillir du salpêtre)
Besse-sur-Issole Besso bessen bessenco an lou cuoù en dous peço / lei fremo an loi la / "A Besso tòuti lei frumo an pichoun sa"
Bormes-les-Mimosas Bouarmo bourmen bourmenco / bourman bourmano lei brulo ped / lei copo testo
Le Bourguet Lou Bourguet bourguetan bourguetano lei egara (les isolés)
Bras Bras brassen brassenco lei manjo bourrido
Brenon Brenoun brenounen brenounenco lei bavachié (les baveurs) / lei bavachòu (ceux qui en ont bavé)
Brignoles Brignolo brignoulen brignoulenco lei candelounen/ lei candelous (les morveux, ceux qui ont la chandelle)
Brue-Auriac Brue bruquié bruquiéro lei recampa (les rassemblés : 2 hameaux en un seul village)
Cabasse Cabasso cabassié cabassiéro lei manjo broussin
La Cadière La Cadiero cadieren cadierenco Lei cantounié (beaucoup de gens assis au coin des rues)
Callas Calas calassen calassenco lei aurihu (ou aureiu) (grandes oreilles : vu la configuration du village avec les rues en étages, on pourrait voir un âne ou un mulet apparaître à l'étage)
Callian Calian calianen calianenco lei balaire / lei balaire de limaço (spécialité du village : les escargots en suçarelle)
Camps-la-Source Camp campié campiero lei capelié (on compta sept fabriques de chapeaux)
Le Cannet-des-Maures Lou Canet canetan canetano lei dispersa (2 villages le vieux : colline, le neuf : plaine)
Carcès Carces carsen carsenco lei estuba (les enfumés)
Carnoules Carnoulo carnoulen carnoulenco lei piafou/lei calabrès (les piémontais)/lei sauto valat
Carqueiranne Carqueirano carqueiranen carqueiranenco lei coucourdo / lei rascas (les teigneux/les avares) / lei calcaria arena
Le Castellet Lou Castelet castelan castelano lei enguentié ou enguentaire (les huiles de cade, les charlatans, les enjoleurs)
Cavalaire Cavalairo cavalieren cavalienrenco lei barjacaire (bavards, volubiles)
La Celle La Celo celen celencolei calabre (les radins)/lei testo de carié (de côté) - Calabre vient d'alabre avide, cupide. Donc calabre = que alabre = quel rapace !
Châteaudouble Casteù-Double casteù-doublen casteù-doublenco lei manjo barbabou (salsifis des prés)/lei langastié/lei gimerri (gros mulets têtus, indociles)
Châteauvert Casteù-Verd casteù-verden casteù-verdenco lei coucho buou (les éleveurs de bœufs)
Châteauvieux Casteù-Vïei casteù-vieiren casteù-vieirenco lei buono ganacho (ceux qui mangent bien)
Claviers Claviés clavieren clavierenco lei manjo nuco / lei aurihu / lei manjo tèsto
Cogolin Cougoulin Cougoulinen cougoulinenco lei testo d'arenc / lei manjo pasteco / lei nebla (les embrumés)
Collobrières Couloubriero couloubrieren couloubrierenco lei moufu (les moussus)
couverts de mousse, vu l'exposition au soleil
Camps-la-Source Coumbs ou Coump coumpian coumpiano lei toundaine / lei couquin
Comps-sur-Artuby les hameaux de Comps ont chacun leur escais-noum  

Sauvechane : lei pèd rouge/leipounchu (pois chiches)
Guent : lei panetié (mangeurs de pain)
Chardan : lei plaidejaire (plaideurs)
L'Avelan : les sauto muraio (beaucoup de murs en pierres sèches - restanques)
Duou : les bramaire (braillards)
La souche : lei counjounglié (laboureurs-counjounglo=joug)
Saint-Bayon : lei carra (posurs, qui aiment se pavaner) ou lei pèd gela
Jabron : lei broussinié (mangeurs de broussin) ou lei toupinié
Verjon : lei coucho garri (les chasseurs de rats)
Doce : lei escounjuraire
Don : lei pleidejaire

Correns Courrens courrensen courrensenvo lei pesco luno (les pêcheurs de lune)
Cotignac Coutigna coutignacen coutignacenco lei manjo cardello (laiteron) / lei cago dret (fiers)
La Crau La Crau crauren craurenco lei manjo mousco (les manges mouche) / lei sauta valat (saute-ruisseau)
La Croix-Valmer      
Cuers Cuers cuersen cuersenco lei brulo fremo / lei manjo saumo (ils avaient mangé des ânesses pour ne pas mourir de faim) / lei brulo-magnin (magnin = chaudronnier ambulant)
Draguignan Draceno dracenen dracenenco lei fouita (cela vient des pendus sur la place du marché, fouettés, balancés par le vent) / lei manjo bardoto (boudins)
Entrecasteaux Entre-Castèu entre-castelen entre-castelenco lei paure malurous (les malheureux, les misérables)
Esparron Esparroun esparrounen esparrounenco lei cougousu (les cocufiés) /lei manjo platoun (gros escargots)
Évenos Èbro ebrounen ebrounenco lei manjo taranto
La Farlède La Farleto farleten farletenco lei rascous (les teigneux)
Fayence Faiènço   lei couguou/les couguiéu (les coucous)
Figanières Figaniero figanieren figanierenco lei faus temoui (les faux témoins)
Flassans Flassan flassanen flassanenco les pais d'aglan (mangeurs de glands)
Flayosc Flaiosc ou Flaiòu flaiousquié flaiousquiero lei manjo goubèu (gras double) / lei pegot (les cordonniers)
Forcalqueiret Fourcauqueiret fourcauqueiren fourcauqueirenco lei traite (les traitres : surnom donné à leur seigneur Hubert de Vins au XVIe siècle)
Fox-Amphoux Fos ou Foues fouessen foussessenco lei tuclé (les myopes)
Fréjus Fréju frejuren frejurenco / fréjulen fréjulenco lei mourre blanc / les manjo buon diéu (ville épiscopale)
La Garde La Gardi gardés gardéso lei manjo granonio / lei escracho sebo (écraseurs d'oignons) / leiquicho cebo
La Garde-Freinet La Gardi gardiòu gardiolo lei manjo castagno / lei testo negro (souvenir des Sarrasins)
Garéoult Garèut garèuten guarèutenco lei nebla (les embrumés) / lei gàrri (les rats ?)
Le matin à Garéoult, au bord de l'Issole, il règne souvent du brouillard.
Gassin Gassin gassinen gassinenco lei sorcié
Ginasservis Ginassèrvi   lei manjo perus / lei manjo caulet (choux)
Gonfaron Gounfaroun gounfaronnen gounfarounenco fan voula lei ai (ils font voler des ânes)
Grimaud Grimaud grimaudèu grimaudello lei manjo farnado (bouillie de pois chiches)
Hyères Iero ieren ierenco lei manjo freiso / lei fege blanc / A Giens : lei arbanen
Le Lavandou     lei bachichin (les baptistins)
La Londe-les-Maures La Londo   lei toupinié (les pots de chambre)
Lorgues Lorgue ou Lorgo lorguen lorguenco lei noulé / lei crosé / lei crousié (ceux qui ont la noix : nom de la fontaine)
Le Luc Lou Lu lucen lucenco lei beu l'oli / lei chancrous / lei devinaire (les devins)
La Martre La Martro martren martrenco lei manjo saumo (ânesses)
Les Mayons Lei Maioun maiounen maiounenco les sauto brugas (bruyère) / lei manjo sorbo (sorbes)
Mazaugues Maugo ou Mazaugo mauguen mauguenco lei manjo tourtello (limaces) / lei manjo paumastre / lei manjo mango
Méounes-les-Montrieux Mèuno mèunen mèunenco lei manjo tortello (salade sauvage) / lei arari dan miejour / lei barbàri dòu meijour (désagréables)
Moissac-Bellevue     lei senglié
La Môle La Molo   lei acata / lei acatans (cachés, planqués, dissimulateurs)
Mons Mouns mounsen mounsenco lei figoun / lei mourre de pouarc (têtes de cochon)
Montauroux Mount-Aurous   lei boudrian (les meurtris)
Montferrat Mount-Ferrat   lei darnaga / lei manjo barbapou (salsifis sauvages)
Montfort Mount-Fort mount-fourtès mount-gourteso lei marfoundu (épuisés, exténués) / leit ganga / lei gangat (chiens et chats) / lei pesco carnava
Montmeyan Mount-Meian mount-meianen mount-meianenco lei couguou / lei trousso cebo / lei matinié
La Motte La Mouto lei muten lei moutenco lei manjo salado
Le Muy Lou Muei mueien mueienco lei cambo de cassolo (les jambes flageolantes)
Nans-les-Pins   nansen nansenco lei ciou verd, lei cùou verdas
Néoules Nèulo nèulen nèulenco lei pesco chambri (écrevisses) de signadou / pescairede chambri de benechié
à Néoules, l'Issole est à sec, on ne peut trouver un peu d'eau que dans le bénitier de l'église et c'est le seul endroit où l'on pourrait pêcher des écrevisses
Ollières Ouliéro oulieren oulierenco lei manjo agasso (pies)
Ollioules Ouliéulo Ouliéulen ouliéulenco lei bagna / lei dansaire
Pierrefeu Pèiro-Fue peiro-fuecan peiro-fuecano lei rima (les brûlés), lei crema (mets roussi, voire attrapé au fond du poêlon)
Pignans Pignan pignanen pignanenco lei bras carga
Plan d'Aups Plan d'Aup ou plan de z'Aup -Lou Plan de z'Aup) plan d'alen plan d'alenco/planenc planen lei matinié (les matinaux, les lève-tôt)
Plan-de-la-Tour Lo Plan de la Torre  ou Lou Plan de la Tourre plantorrian plantourrian lei marri can (les mauvais chiens : peu aimables)
Ponteves Pouantes ou Pontès ou Pont-Evès pontèsen pontesenco / pont-evesenpont-evensenco lei figoun (petites figues)
Pourcieux Pourciéu ou Porciéu pourciéuren pourcéurenco / porcieurenc lei badau / a Pourcieu an ren de siéu (rien à eux : gentils, généreux) / "Gént de pourciéu, an rèn de siéu")
Pourrières Pourriero pourrieren pourrierenco

lei porto téule (les portes tuiles) / "se meteron àtrés pourta un téule et enca l'especeron" : ils se mirent à trois pour porter une tuile et de plus, ils la brisèrent.
Allusion aux armes de la ville, représentant un bouclier qui ressemble à une tuile provençale. Ces armes viennent du monument élevé à la gloire de Marius Caïus en 102 av. JC pour sa victoire sur les Teutons.  Le sommet de ce monument pyramidal subsiste encore et orne une fontaine de la ville.

Le Pradet Pradèu ou Lo Pradet ou Lou Pradet pradetan pradetano lei manjo messugo (les mangeurs de cystes)
Le Puget-sur-Argens Lou Puget de Fréju pugetan pugetano lei manjo limbert (lézards verts)
Puget-Ville Puget-Vilo ou Puget-Vila pugetan pugetano lei foutu pouarc (vrais cochons), lei fouito pouarc (fouette-cochons)
☞ils fouettaient les cochons pour les mener à l'abattoir de Carnoules.
Ramatuelle Ramatuelo   lei sauto roui / lei marri coursoun, lei marits Corsos (les mauvais Corses, parce qu'ils ont leur caractère renfermé)
Le Rayol-Canadel Lou Raiou    
Régusse Regusso regussen regussenco lei fonfoni / lei finforni (musiciens) / lei barjacaire/ lei founfoni (cornemuses, au sens péjoratif : nigauds)
Le Revest Revèst ou Revès revesten lei masco (sorcières) / lei masc
☞ ce nid d'aigle de la région toulonnaise est peuplé parait-il, de "masco', de sorcières, mais on le dit souvent des villages bâtis à même la roche.
Rians Rians riansen riansen lei manjo amouro, lei manja amoras (mangeurs de mûres)
Riboux Ribous, Ribos    
Rocbaron Roco-Baroun, Rocabaron roco-barounen roco-barounenco / rocabaronenc / rocobarounen lei manjo acuerni (cornouilles)
☞présence dans la campagne de nombreux cornouillers
La Roque-Esclapon La Roco d'Esclapoun / La Roca / La Roco Ribossenc ou riboussen / Roquier / rouquier lei pounchu (les pois chiches)/ lei estubais, leis estuba (les enfumés)
Roquebrune-sur-Argens Roco-Bruno ou Rocabruna roco-brunen roco- brunenco / rocabrunenc, rocabrunen lei sauto messugo (saute-cistes)
La Roquebrussane Roco-Brussano ou La Rocobrussano ou la Rocabrussana Roqueir, rouquier lei sourcié (sourciers ou sorciers ?)
Rougiers Rougié rougiéren rougiérenco / rogierenc lei bajanets (les pauvres d'esprit) / les ponchuts (les pontus ?) / lei feniant
Sainte-Anastasie Sant-Estagie estagieren estagierenco partejaire (les républicains, les partageurs)
Saint Antonin Sant-Antounin    
Saint-Cyr Sant-Ceri sant-cerisen sant-cerisenco  
Saint-Julien-le-Montagnier Sant-Julian sant-julianen sant-julianenco lei manjo daubo
Saint-Mandrier     lei nega (noyés)
Saint-Martin-de-Pallières Sant-Martin sant-martinen sant-martinenco lei estuba (embrumés enfumés)
Sainte-Maxime Massimo massinen massimenco lei magnòti (moineaux) Sobriquet toujours en usage, nom d'un groupe folklorique local.
Saint-Maximin Sant-Meisseimin meisseiminen meissiminenco lei manjo soulet (égoïstes) : "lei fiho de Sant Meisemin si levon de matin pèr parla dòu vesin"
Saint-Paul-en-Forêt Sant-Pau   lei suço limaço
Saint-Raphaël Sant-Rafèu rafelen rafelenco lei testo d'arenc (revêches, peu aimables) / "A Sant Raféu an lei couioun mai long que l'aucèu"
Saint-Tropez Sant-Troupé ou Sant-Troupez troupelen troupelenco lei bravadaire / lei manjo daubo / manjou-boui-abaisso (mange bouillabaisse, village de pêcheurs)
Saint-Zacharie Sant-Zacariè zacariot - zacarioto lei dormiassous (les endormis)
Salernes Salerno salernen salernenco lei manjo faiòu senso òli / lei embourigo rouge (ventres rouges)
Les Salles Lei Salo salen salenco lei nebla / lei nega (embrumés - noyés)
Sanary Sant-Nàri ou Sanàri sant-narien san-narienco /sanarian sanarienco lei manjo niero (puces)
Seillans Seian seianen seianenco lei guindaire (les danseurs, les mondains)
Seillons-Source-d'Argens Seioun seiounen seiounenco lei manjo rigau (rouge-gorge)
La Seyne La Segno segnen segnenco lei brulo bano (les brûleurs de corne = maréchaux-ferrants)
Signes Signo signen signenco les estranglo evesque, lei brulo evesque (en 1603, Mgr Ragueneau, évêque de Marseille, y fut assassiné)
Sillans-la-Cascade Silan ou Sihan silanen silanenco lei qui couron -(eux qui courent, qui sont toujours pressés)
Six-Fours Sieis-Four sieis-fournen sieis-fournenco lei pico mouto / lei couguihé ? (coucous ou coeurs ?)
Solliès-Pont Souliés ou Souliès-Pouant pountountn pountounenco / soulieren lei brulo buon Diéu (ont brûlé l'église durant la Révolution. On y a rep^ché dans le Gapeau une statue de sainte qui est exposée dans l'église)
Solliès-Toucas Souliés-Toucas toucassen toucassenco lei manjo platello (escargots)
plat de disette, ces escargots blancs et plats des restanques : elix algira.
Solliès-Ville Souliés-Vilo vilen vilenco lei paure e fier / lei pàurei-e-fièr (pauvres et fiers)
Tanneron Taneroun tanerounen tanerounenco lei mauresc (maures, sarrasins)
Taradeau Taradèu taradelen taradelenco lei rougian (rougesde la terre)
Tavernes Taverno tavernen tavernenco lei avoucat / lei fouito agasso (pies)
Le Thoronet Lou Tourounet tourouneten tourounetenco les santo mario / lei manjo perus (poires sauvages)
Toulon Touloun toulounen toulounenco lei raco pourpre (vomisseurs de poulpes : ils mangeaient beaucoup de poulpes, à en vomir.) / lei moco (Mocot leur fut attribué par les Bretons, car ils disaient souvent "moucò", contraction du provençal em'acò : avec ceci)
Tourrettes Tourreto tourretan tourretano lei sartanaire (amateurs de friture: sartan=poêle)
Tourtour Tourtour tourtourian tourtouriano lei pegous / lei manjo nougat
Tourves Tourvo ou Tourves tourven tourvenco lei nebla / lei estuba (embrumés)
Trans-en-Provence Trans transian transiano lei manjo espeuto (épeautre) / lei pisso trempo (mauvais vin, piquette)
Trigance Triganço trigancié triganciéro lei banetié / lei manjo baneto (haricots verts)
Le Val Lou Vau valen valenco lei testaru (grosses têtes) / lei grosso tésto
La Valette-du-Var La Valeto valetan valetano lei raubo sarraio (les voleurs de serrures), la pigno (la fontaine y est surmontée d'une pomme de pin)
Varages Varage varagen varagenco lei manjo brugo (bruyère) / lei téulié (fabriques de briques nombreuses) / lei manjo tripo pas lavado (mangeurs de tripes pas lavées)
La Verdière La Verdiero verdeiren verdeirenco lei fouito garri
Vérignon Verignoun verignounen verignounenco lei manjo aglan (glands)
Vidauban Vidauban vidaubanen vidaubanenco lei estuba / lei ventra pela / lei manjo pignòu
Villecroze Vilo-Croso vilo-crosen vilo-crosenco lei manjo pastenargo (carottes)
Vinon-sur-Verdon Vinoun vinounen vinounenco lei nebla (brumeux) / lei fege blanc (foies blancs = royalistes)
Vins-sur-Caramy Vins vinsen visenco les testo de caire / lei testo tourdudo ?

 




Index |Info | Imprimer | | PDF Permalien