Recherche



Majuscules et minuscules
différencier
ne pas différencier
Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :lavoir


Page 4 - 6 sur un total de 9 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


4. ♒ Les eaux du Revest Les mines d'eau, suite

...♒ les eaux du revest les mines d'eau, suite parfois en randonnée nous rencontrons des ouvrages qui nous laissent perplexes... là c'est une galerie à flanc de vallon, là c'est une ferme sans puits.comment nos ancêtres pouvaient-ils vivre sans eau durant 4 mois d'été, dans des lieux si déshérités ? oraison : fontaine et lavoir alimentés par mine d'eau "pour comprendre, il faut voir, et pour voir il faut commencer par regarder. cela n'est pas acquis : on peut regarder sans voir, et voir sans comprendre. l'acquisition du regard est à l'origine du processus cognitif. comprendre, cela veut dire vivre la réalité, découvrir le sens, le contexte et les raisons". emmanuel anati - aux origines de l'art les techniques d'adduction d'eau nous ont fait perdre leur savoir faire... alors commençons par le commencement : l'infiltration des pluies ou la recharge des nappes le milieu naturel fonctionne comme un ensemble de réservoirs en cascades. le sol recueille les pluies ( 46% ruisselle plus ou moins rapidement selon la pente et la perméabilité des terrains) et le proche sous-sol s'humecte et retient une partie de l'eau qu'il redistribue vers l'atmosphère par les plantes qui "évaporent et transpirent" ( 2/3 des pluies repartent ainsi vers l'atmosphère en france, 18% en provence vu l'adaptation des plantes à la sécheresse) et 36% gagne le sous-sol profond. les couches profondes du sous-sol alimentées par infiltration sont le réservoir des nappes. ces nappes ne sont pas immobiles : un flux quasi horizontal les parcourt d'amont en aval, des zones d'infiltration vers les sources et les rivières. fortement freiné par l'écoulement dans les pores des roches, ce flux est lent. alors qu'une rivière s'écoule sous nos yeux à un mètre par seconde, il...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 2 mots dans le texte

5. ⚒ Tradition Les bugadières

...⚒ tradition les bugadières lou temps dl bugadiero par jean meiffret ce texte est une compilation de deux articles parus en 1992 dans les numéros 15 et 17 du bulletin des amis du vieux revest. ces lignes sont le reflet d'une conférence faite en mairie du revest le 10 mars 1990, à l'occasion de " la. journée de la femme ". il y a longtemps que le bruit des battoirs sur le linge dans les lavoirs s'est éteint. le nôtre a même perdu sa toiture, et de la montée des bugadières, il ne reste que le nom pour rappeler non seulement les ménagères qui s'y rendaient, mais avant tout, et y tenant les premières places dans le droit d'occupation, et la langue bien pendue, les lavandières de profession (lei bugadiere). avec la machine à laver familiale et toute la gamme des détersifs, elles sont passées dans le domaine des souvenirs. il n'y a pourtant que quelques décennies où du revest à saint roch, dans de nombreux "lavadou", au bord du béal sur les rives du las, toute la vallée retentissait du matin au soir, du flic flac des battoirs, des rires, des cris et des verts propos des bugadières. ces femmes furent la couleur locale de dardennes, type si populaire et si franchement toulonnais. elles devaient, il est vrai, leur savoir-faire non seulement à leur travail, mais aussi aux eaux vives et fraîches qui coulaient dans la vallée. toutes les sources participaient par leur abondance à la renommée des lavandières, " maï aco ere lou temps ou marthe filavo, ara debano ". il est vrai que ces temps de lessive constituent à nos regards modernes, un des aspects des plus curieux de la vie d'autrefois, en demeurant présente pourtant dans de nombreuses mémoires. la trivialité du sujet et surtout sa spécificité féminine fait que nous possédons peu de documents sur ce travail (hormis la transmission orale). ce que nous savons par contre, c'est que ce travail fut essentiellement féminin, permettant à ces femmes d'écha...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 1 occurrence

6. ✍ Écrivains et artistes Léon Verane

...e rouge et cassée, plantée sur un piton comme la floraison même de la roche, et entourée de maisons colorées qui s’appuient peureusement les unes sur les autres pour ne pas tomber dans l’abîme. les vergers devenaient plus riants et plus denses à l’approche du village ; ici et là de vieilles chapelles érigeaient leurs fléchettes minuscules dans les jardins, puis ce fut à l’entrée du bourg l’allée de gros platanes tout couverts de verrues et de tumeurs et l’espace rocailleux qui sert à la fois de grand-rue et de grand-place ; à notre gauche, l’église et les vieilles maisons aux angles flanqués de tourelles, au fond de la ruelle abrupte qui monte vers le mystère d’un paysage farouche, enfin, devant l’église et un peu à droite, la fontaine. ah ! cette fontaine, vous l’avez dit avec moi, c’est tout le revest. humble obélisque, orné de quatre mascarons qui crachent une eau glacée, elle alimente deux vasques et un lavoir où retentit tout le jour le battoir trempé des villageoises. un ormeau ancestral la domine et l’ombrage, arbre fantastique planté, semble-t-il, dans la margelle d’un vieux puits qui n’arrive pas à contenir toutes ses racines. et là se déroule toute la vie locale – vraie vie de pastorale sicilienne, s’il en fut jamais. a l’ombre de cet ormeau, comme les vaches virgiliennes qui se rassemblent autour du même arbre, toute la population s’abrite de la chaleur du midi. autour de cette fontaine se réunissent, plus volontiers que dans les maisons, les familles de deux fiancés pour signer les contrats, là s’assoient les amoureux qui n’ont rien à cacher, là se concluent les marchés, se vendent les chèvres, s’achètent les arpents de bonne terre ; là se réunit le conseil municipal, et vous jureriez, quand, un dimanche matin, ces vieux paysans rudes discutent les intérêts du village, assister au conseil des anciens devant...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 1 occurrence