Carte de vigilance météo

Cette grande propriété revestoise est à vendre

Grands espaces
Calme et verdure
Au pied du Mont-Caume
Vue panoramique sur le village
et la vallée de Dardennes



Cliquer sur l'image pour la voir en plus grand
Pour plus d'info, écrire au site
en cliquant là >>>

♖ Les AVR ont 30 ans !!!


30e Anniversaire des Amis du Vieux Revest

🏭 Industrie - Il y avait le moulin du Colombier


La construction du mur du barrage a imposé la démolition du moulin du Colombier et la déviation d’une partie du Chemin Vicinal n°2. Le moulin du Colombier était en service depuis septembre 1796 et, à cette date, son propriétaire s’appelait alors sieur d’Artigues.

Plan du barrage avec emplacement du moulin

L’enquête sur le projet d’établissement du barrage a été organisée entre le 1er et le 22  juin 1908. Les  Revestois ont approuvé le projet avec  plusieurs réserves :

  •   Art. 1 : qu’une fontaine à jet continu, d’un débit régulier de trois litres par minute, avec réservoir d’un demi-mètre cube, soit établie au Colombier, sur la route,
  •   Art. 2 : que des concessions d’eau soient délivrées dans la commune du Revest, au tarif de la commune de Toulon,
  •   Art. 3 : que, dans le cas où la Compagnie des Eaux couperait, par des travaux de construction du barrage, les eaux du Paridon et de Dardennes :
    1- une fontaine fût créée au Paridon avec un débit continu de douze litres par minute et un  lavoir de 8 mètres de longueur, 2 mètres de largeur et un mètre de profondeur ;
    2- il fût restitué à la fontaine publique de Dardennes un débit d’eau égal à celui qu’elle a actuellement, soit dix litres par minute.
  • Art. 4 : que les intérêts agricoles et industriels des usagers du béal et de la vallée de Dardennes soient sauvegardés,
  • Art. 5 : qu’une rente annuelle et perpétuelle soit servie à la commune du Revest par la Compagnie des Eaux ; et si toutefois la Compagnie des Eaux était déchue de ses droits, que la même rente fût payée par quiconque se substituait à elle. Le 26 septembre 1908, M. Meiffret Pierre, Maire du Revest, donna un avis  favorable  à  condition  que  la  Compagnie  générale  des  Eaux  prenne  en compte les réserves des Revestois. Le moulin et le béal (partie haute) ont été détruits lors de la construction du Barrage en 1909.


Source : texte de Claude Chesnaud dans le document AVR de 2007 : Balade au Barrage du Revest-les-Eaux et dans la Vallée de Dardennes
- Archives Amis du Vieux Revest,
- « Au fil du Béal », par Igor Federoff et Yvette Roché
- Carte postale de la collection de M. Van Laëre




Index |Info | Imprimer | PDF | Permalien