⌘ Le château de Dardennes - Dardennes : bastide ou château ?




L’utilisation de ces deux termes pour désigner la résidence des seigneurs de Dardennes a donné lieu à de nombreuses controverses.


D’après les interprétations proposées, il découle qu’il y eut tout d’abord une bastide jusqu’au XVIème siècle, puis postérieurement un château dès le siècle suivant.


A partir des archives de la ville de Toulon qui nous apportent des réponses concrètes, je citerai deux documents officiels sur lesquels j’appuie ma réflexion.


Le premier est le procès intenté par la ville de Toulon le 28 avril 1406 à Dame Isabelle de Simiane, épouse de Raymond de Montauban, seigneur de la bastille de Dardennes. Les attendus du jugement précisent :


« Fait au château de la bastide dans l’appartement inférieur du dit lieu ... »


Nous remarquons donc qu’il est fait une distinction entre le château et la bastide.


Le deuxième document date du 7 mars 1640. C’est un rapport d’estime générale de la terre de Dardennes, rédigé par le greffe du sénéchal de la ville de Toulon :


« Biens nobles du château ou maison seigneuriale : une fontaine au parc, une petite chapelle par dehors joignant cette maison ... »


Dans ces documents archivés, la bastide prend le sens de domaine du seigneur et le château désigne le lieu d’habitation de celui-ci.


L’excellent article de Joséphine Moretti sur les bastides seynoises (paru dans le Bulletin Regard n°8) vient confirmer cette différentiation : « Si on fait référence aux; différents registres cadastraux, le terme bastide définit une construction rurale. Mais les actes notariés, des documents administratifs, entendent par ce mot un domaine complet : terres agricoles, bâtiments d’exploitation et d’habitation. »



Source : Igor Fedoroff - Bulletin des Amis du Vieux revest N° 61 de février 2013




Index |Info | Permalien | PDF