♖ La tour du Revest - Informations techniques


Parement

Il s'agit de la face apparente de la pierre mise en place dans le mur : il y a le parement extérieur et le parement intérieur. Un mur de cette époque est formé d'un parement extérieur et d'un parement intérieur, faits d'alignement de pierres ouvragées entre les deux parements, on comblait le vide avec des pierres tout venant. Les ruines du château  d'Ollioules en sont un bon exemple.

Le bossage

Le tailleur de pierres ayant équarri le bloc, façonnait une bosse sur la partie visible, celle du parement. Sur le pourtour rectangulaire de cette bosse, il taillait une ciselure de largeur régulière, surfacée, appelée  "liseré" qui dégageait ainsi nettement la bosse. L'outil utilisé pour ce travail est un rustique; c'est le nom d'un marteau aux deux extrémités  aplaties, dans le sens du manche, tranchantes et présentant de petites dents (on dit aussi bretture ou marteau bretté) ; par petites percussions  sur la surface, l'artisan ôte de petits éclats d'une pierre assez tendre. C'est le nom de cet outil qui a donné le nom de bossage  rustique.

La technique  du bossage  était utilisée dans l'Antiquité. Dans les Bouches-du-Rhône, l'enceinte de Saint-Blaise,  le mur du port grec à Marseille,  d'époque  hellénistique,  l'enceinte romaine d'Arles  témoignent  de l'emploi du bossage. Au Moyen-Âge,  ce n'est donc pas une nouveauté ; mais, ce qu'il faut noter, c'est le renouveau  de cette  technique  et sa rapide diffusion.

Les bossages rustiques médiévaux ont évolué. Le bossage rustique  simple  présente  une saillie bien marquée ; le bossage peut aussi présenter  un chanfrein  à sa rencontre avec le liseré. Si la bosse est arasée pour présenter une surface  plate et lisse, émergeant au-dessus  du liseré, il s'agit d'un bossage rustique tabulaire ; l'artisan peut aussi y créer un chanfrein. Évolution aussi du liseré et des joints qui deviennent  plus larges, ce qui permet de dater l'édifice.

Le bossage peut se pratiquer sur pierre calcaire, comme  celle du Revest-les-Eaux, ou sur du basalte, comme  le château d'Évenos. La carrière d'extraction  de la pierre utilisée se trouvait  généralement à côté du chantier de construction. Pour la tour du Revest, les bancs de calcaire utilisables ne sont pas loin. Mais on ne sait où se situait la carrière.


Index |Info | Permalien | PDF